Jackson square historic district

Histoire de Jackson square historic district à San francisco

Ce quartier a résisté à la fois au tremblement de terre et à l'incendie de 1906 : on peut encore y voir des immeubles de brique d'époque. Il a été construit au milieu du XIXe s. au moment de la ruée vers l'or : les chercheurs d'or venaient y vendre leurs pépites, et de nombreux lieux de plaisir et de débauche s'y étaient développés, destinés à écumer une partie de la richesse momentanée des chercheurs d'or : saloons, salles de jeu, distillerie d'alcool, théâtres présentant des spectacles de danse, de chant mais aussi des spectacles répugnants ou sordides. Prostituées, pick-pockets, escrocs y pulullaient. Mais après 1854 des artistes et des écrivains comme Bret Harte, puis Oscar Wilde s'installèrent au 728 Montgomery Street. L'hebdomadaire Golden Era, qui publia les oeuvres de Mark Twain et Bret Harte, s'installa dans l'immeuble voisin. La ruée vers l'or fut de courte durée et petit à petit, le quartier fut assaini ; des architectes, des décorateurs, des antiquaires vinrent s'y installer. Les maisons furent restaurées mais en conservant le style originel : on peut notamment voir le siège de l'ancien consulat de France au 472 Jackson Street et, sur le Hostaling Place, les anciens entrepôts d'une distillerie d'alcool.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Jackson square historic district