Museo nacional de bellas artes (les œuvres)

Histoire de Museo nacional de bellas artes (les œuvres) à Santiago

Le musée a été fondé en 1880, mais il ne se trouve dans l’édifice actuel que depuis 1913. Il contient surtout deux parties : L’Art des Andes et du Chili, et l’Art International. Une bonne partie de l’art colonial est dominée par l’art religieux, inspiré à la fois par l’art européen et l’art des populations précolombiennes, une caractéristique qu’on retrouve dans toutes les régions andines : les œuvres de Melchior Pérez de Holguín et Gaspar Miguel de Berrio, de l’école de Potosí en Bolivie, reflètent cette tendance. Au XIXe s. on sent la forte influence européenne, avec l’apparition du néoclassicisme et du romantisme : José Gil de Castro, Charles Wood Taylor, Raymond Monvoisin et Johann Moritz Rugendas sont des représentants de cette tendance. Les artistes suivants par contre développent leur propre voie notamment dans l’art du paysage : ils cherchent à capter les dimensions poétique, lumineuse et symbolique des lieux représentés. Les avant-gardes sont également présentes. L’art international est représenté par des œuvres allant du XVIIe s. au début du XXe s. : Art espagnol (Zurbarán, Murillo…), Art italien ( Mattia Preti, Annibale Carracci…), Art flamand et néerlandais (Rubens, Jordaens, …), Art français (Corot, Pissarro, Rodin, …), Art contemporain (Dix, Arp, Tapies…). Une section intéressante sans être exceptionnelle.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Museo nacional de bellas artes (les œuvres)