L’arena romaine

Histoire de L’arena romaine à Vérone

Cet amphithéâtre, très bien conservé, a été construit vers l’an 30, à l’extérieur des murailles de la ville. Celle-ci avait été installée dans une boucle de l’Adige au 1er s. avant JC ; il est probable qu’il n’y avait plus de place à l’intérieur de l’enceinte pour loger l’amphithéâtre. Il n’a été inclus dans la ville qu’en 265, quand l’empereur Gallieno fit construire une enceinte plus large pour défendre la ville des attaques des « barbares ». Dans l’amphithéâtre se déroulaient des combats de gladiateurs, des combats contre les bêtes sauvages, des chasses et aussi des mises à mort de martyrs chrétiens. On a retrouvé des inscriptions funéraires louant des gladiateurs morts au combat. L’amphithéâtre est de forme à peu près elliptique, « l’ellipse » étant obtenue à partir de 4 cercles. Longueur : 152 m, largeur : 123m, longueur de l’arène : 75 m, largeur de l’arène : 44m. L’axe principal de l’amphithéâtre était parallèle au Cardo maximus (axe nord-sud) et le petit axe au Decumanus maximus (axe est-ouest), ceci pour que la connexion aux égouts de la ville soit rationnelle. L’amphithéâtre était entouré d’une haute enceinte extérieure dont il ne reste plus que 4 arcs ; ce qu’on voit surtout aujourd’hui c’est la muraille située en arrière des gradins : entre les deux enceintes courait une galerie couverte. On accédait aux gradins par 64 escaliers, aujourd’hui peu visibles.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de L’arena romaine