Ponte pietra

Histoire de Ponte pietra à Vérone

Cet endroit du fleuve a dû constituer un gué depuis l’époque préhistorique. Au cours de la construction de la Via Postumia, les Romains y construisirent un pont en bois, à un endroit où, en raison de la boucle de l’Adige, le courant était moins fort ; il fut rapidement remplacé par un pont en pierres. Il a été souvent reconstruit en raison de crues ou d’attaques : 1007, 1153, 1232, 1239. En 1298, Alberto della Scala fit construire la tour côté ville qui existe encore aujourd’hui. En 1398 Cansignorio construisit un aqueduc qui passait sur le pont. Sur le pont il y avait des habitations en bois de meuniers et de bateliers, ainsi que des auberges et des boutiques. En 1520, le frère-architecte Fra’ Giocondo reconstruisit une partie du pont détruit, en complétant les deux arcs restant du pont romain par 2 arcs identiques. Les constructions qui étaient sur le pont furent graduellement éliminées. Le pont tint jusqu’en 1945, quand l’armée allemande le fit sauter pour battre en retraite. Il fut reconstruit entre 1957 et 1959 en respectant le style du pont et en utilisant autant que possible le matériel d’origine. Le pont a une longueur de 93 m, une largeur de 7 m ; les deux arcs côté campagne sont de l’époque romaine, la tour, l’arc voisin et un arc du pont de l’époque Scaligera et les deux arcs restants de l’époque vénitienne.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Ponte pietra