Duomo di verona

Histoire de Duomo di verona à Vérone

Au IVe s. la première église chrétienne de la ville fut érigée à cet endroit, probablement par l’évêque Zeno ; il en reste encore des mosaïques dans le cloître voisin. Elle avait 3 nefs, un presbyterium surélevé et un baptistère. Au Ve s., une église plus grande fut construite juste à côté, mais les deux églises furent détruites par le séisme de 1117. A partir de 1120, on commença à construire une nouvelle cathédrale qui sera terminée en 1187 ; mais la façade ne fut construite qu’au XVIe s., moins haute que la façade actuelle et sans rosace ni fenêtres latérales. Cette façade est partagée en 3 parties verticales et une seule partie horizontale surmontée d’un fronton. Un « protiro » précède l’entrée : sa partie inférieure est en marbre blanc et rose ; elle est portée par deux colonnes torsadées et deux colonnes lisses. La partie supérieure en tuf contient une horloge ; l’arc en plein cintre est porté par 8 petites colonnes. Trois frontons triangulaires à côtés parallèles marquent fortement l’aspect de la partie haute. L’intérieur, très lumineux, contient des colonnes en marbre rose qui soutiennent des arcs gothiques ; mais les transformations opérées à partir du XVe s. altèrent son côté gothique. Les chapelles latérales ont de nombreuses sculptures et peintures, la plupart de style renaissance ou baroque. La peinture la plus célèbre est « L’Assomption de la Vierge » de Tiziano (1535). Il y a par ailleurs beaucoup de peintures d’artistes vénitiens. La chapelle centrale a été réalisée par Michele Sanmicheli. Le campanile comprend 3 parties : la partie basse est romane, la partie intermédiaire a été réalisée au XVIe s. par Sanmicheli, et la partie haute date du XXe s. et est l’œuvre de l’architecte Fagiuoli ; mais cette tour de 75 m est en réalité incomplète. Elle possède 10 grosses cloches qui peuvent réaliser un véritable concert !

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Duomo di verona