Pátio do colégio

Histoire de Pátio do colégio à São paulo

La « Cour du Collège » était une mission créée par les Jésuites en 1554 ; elle fut le premier édifice de la ville de São Paulo. Parmi les Jésuites partis d’Europe pour évangéliser l’Amérique du Sud, treize d’entre eux, menés par Manuel da Nóbrega et José de Anchieta, s’installèrent sur le plateau de Piratininga, à la confluence des rivières Tamanduateí et Anhangabaú, et y construisirent une église en torchis (mélange d’eau, d’argile et de fibres naturelles utilisé pour remplir des cloisons encadrées par du bois), une école et un séminaire. Ils furent aidés par le cacique (chef d’une tribu d’Amérique du Sud) Tibiriça et sa tribu. Les Jésuites se heurtèrent immédiatement à l’hostilité des colons, qui préféraient réduire les indiens en servitude et avoir une main-d’œuvre bon marché, pour la culture de la canne à sucre et l’exploitation des forêts. En 1640, les Jésuites furent chassés par les bandeirantes (aventuriers), mais ils purent revenir en 1653. Ils reconstruisirent alors les bâtiments précédents en pisé (terre tassée utilisée pour remplir un coffrage), et y ajoutèrent une grande bibliothèque. Ils donnèrent des cours de théologie, de philosophie et d’arts, et développèrent la vie culturelle pendant près d’un siècle. En 1759, quand les jésuites furent chassés du Portugal par le Marquis de Pombal, ils durent eaux aussi quitter les lieux et ils n’y reviendront qu’en 1954. Entretemps, leurs bâtiments étaient devenus le Palais des Gouverneurs, puis le siège du Secrétariat à l’Enseignement ; le village initial s’était bien entendu développé en une petite ville. En 1954, les bâtiments sont restaurés pour qu’ils retrouvent leur aspect de 1653. On peut visiter l’ensemble qui contient : le Musée Padre Anchieta, l'auditorium Manoel da Nóbrega, la galerie Tenerife, la place des Îles Canaries, la chapelle Beato José de Anchieta et la crypte Tibiriçá.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Pátio do colégio