Methodist central hall

Histoire de Methodist central hall à Birmingham

Comme le Victoria Law Courts dont il est voisin, ce bel édifice de trois étages est construit en briques et couvert de décorations en terre cuite. Il a été construit entre 1903 et 1904 par Ewan et James Harper pour les Méthodistes . Il s’agit d’une branche dissidente de l’anglicanisme, fondée par George Whitefield et John Wesley, qui met l’accent sur la recherche de la perfection personnelle et sur la nécessité d’une action sociale : d’ailleurs ce mouvement s’adressait surtout aux ouvriers que la révolution industrielle avait réduits à une condition déplorable. L’édifice possède une grande salle qui peut contenir 2000 personnes et de nombreuses petites salles qui étaient destinées à des activités diverses : concerts, comédies, films, entrecoupés d’hymnes et de prières. La grande salle n’a pas été construite comme une salle d’église, mais comme une salle de spectacles, pour ne pas rebuter ceux qui s’y rendaient. Le mouvement méthodiste s’était également fait un devoir de combattre l’alcoolisme. Mais les Méthodistes ont dû vendre le bâtiment par manque de moyens : celui-ci s’est dégradé car aucun projet de reconversion n’a abouti. Le rez-de-chaussée héberge des magasins, la grande salle a hébergé un night club, et l’intérieur est dans un état déplorable. On peut tout de même admirer la belle façade, du moins sa partie haute car les magasins défigurent le bâtiment. Il y a de grandes baies vitrées séparées par de hautes colonnes prolongées par de petits pinacles. Aux extrémités de petites tourelles ressemble à des tours construites en Inde. La grande tour est très haute et majestueuse. A l’entrée un beau bas-relief en terre cuite décrit un épisode de la vie de John Wesley.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Methodist central hall