Gare ferroviaire centrale

Histoire de Gare ferroviaire centrale à Strasbourg

La gare de Strasbourg : construction stratégique pour l'autorité allemande

En 2007, la création d’une spectaculaire verrière permet de moderniser la gare historique tout en préservant son architecture exceptionnelle.

Dans sa configuration d’origine, c’est en 1883 l’un des premiers bâtiments publics stratégiques élevés par l’autorité allemande du Reichsland, un complexe fonctionnel en fer à cheval de style néo-Renaissance conçu par l’architecte berlinois J.Eduard Jacobstahl.

Conformément à l’idéologie alors en vigueur, l’iconographie magnifiait l’Alsace et la Lorraine, non sans établir une filiation entre l’ancien Reich des Hohenstaufen et le nouvel ordre établi par Guillaume Ier de Hohenzollern. Cette intention était surtout lisible dans les deux grandes peintures murales à fond d’or du hall départ - où se faisaient face Frédéric Barberousse visitant Haguenau en 1164 et Guillaume 1er lors de son séjour à Strasbourg en 1877. Ces décors ont été remplacés lors du retour dans le giron français. Seules en subsistent les deux statues du Commerce et de l’Agriculture et, à l’extérieur, les bas-reliefs allégoriques de l’Alsace et de la Lorraine sculptés par O. Geyer de Berlin. Outre les bâtiments inchangés, on a préservé la suite impériale reliant directement la place au quai, un exemple rare de décor intérieur d’époque wilhelmienne et sur les quais la double marquise néogothique qui abrite les voyageurs.

Accueil du TGV à Strasbourg : au carrefour des grands axes internationaux

En 2007, d’imposants travaux de restructuration ont permis l’accueil du TGV au centre-ville, ainsi que la création d’un pôle d’échanges multimodal (train-tram-bus-vélo). La réalisation d’une immense verrière convexe apposée devant la façade principale a créé un espace d’accueil et de déambulation indispensable au fonctionnement d’une grande gare contemporaine (architecte : J.M. Dutilleul).

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Gare ferroviaire centrale