Grande écluse de fortification - barrage vauban

Histoire de Grande écluse de fortification - barrage vauban à Strasbourg

LE BARRAGE VAUBAN, GRANDE ÉCLUSE FORTIFIÉE

Du Moyen Âge au XVIIe siècle, un dispositif de ponts couverts fortifiés assurait la défense urbaine du côté vulnérable où l’Ill se subdivise en quatre canaux.

Les progrès de la fortification rendent ce système obsolète, de sorte que l’on élève un peu en amont des anciens ponts une grande écluse fortifiée qui enjambe toute la largeur de l’Ill. On donna à l’ouvrage le nom de barrage Vauban, cet ingénieur ayant conçu les plans réalisés par son collaborateur Jacques Tarade vers 1685-1700.

Sous chacune des treize arches de l’écluse, des panneaux de fer mobiles permettaient de contrôler l’inondation du front sud de la ville et, le cas échéant, de le rendre impraticable aux assaillants, encore freinés par des herses dissuasives. Trois arches seront surélevées en 1784, afin de favoriser l’écoulement des eaux torrentueuses saisonnières.

Une terrasse panoramique ouverte sur Strasbourg

Tout comme les Ponts couverts, le barrage Vauban n’a pas toujours eu l’aspect minéral que nous lui connaissons puisqu’il était terminé par un niveau supérieur en pan-de-bois couvert d’un toit à deux pans. Lors d’une nouvelle transformation en 1865, l’ouvrage est surélevé d’un étage voûté en grès et brique cette fois, et couvert d’un remblai de terre pour résister aux tirs d’artillerie modernes.

Depuis 1996, l’écluse a perdu toute fonctionnalitémilitaire pour se muer en terrasse panoramique illuminée la nuit, ouverte au public le jour, un lieu privilégié d’où le regard embrasse à la fois les ponts couverts et la Petite-France, avec Strasbourg en toile de fond.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Grande écluse de fortification - barrage vauban