Musée des arts décoratifs

Histoire de Musée des arts décoratifs à Strasbourg

Installé au palais Rohan, résidence des prince-évêques élevée au pied de la cathédrale de 1732 à 1742 d’après les plans de Robert de Cotte, premier architecte du roi, le Musée des Arts Décoratifs est constitué de deux sections distinctes.

La première section comprend l’appartement du roi, chef-d’œuvre de la décoration française de style rocaille, et l’appartement des cardinaux de Rohan. Il s’agit d’un exceptionnel ensemble de salles d'apparat richement meublées. Réunis sous le premier empire, ces appartements ont été réaménagés pour Napoléon Ier. D'importants tableaux de l'Ecole française (Oudry, Desportes, de Troy, Lemoine et Restout) répondent par leur qualité au fastueux mobilier d’époques Louis XV, Louis XVI et Empire.

La deuxième section, installée dans l’aile des écuries, présente les arts décoratifs strasbourgeois du XVIIIe siècle avec la fameuse collection de céramiques Hannong et le département orfèvrerie où domine le célèbre vermeil de Strasbourg. Mobilier, horlogerie, ferronnerie et peintures de l'Ecole strasbourgeoise complètent l’évocation d'un univers aristocratique et bourgeois inspiré par Paris.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Musée des arts décoratifs