Place broglie

Histoire de Place broglie à Strasbourg

Un emplacement privilegié au coeur de Strasbourg

Au début du XIIIe siècle, Strasbourg élargit son enceinte défensive ; le nouveau périmètre protégé inclut dès lors ce vaste espace, très vite utilisé comme lieu de foire et de marché. Dans la ville médiévale, l'espace est un luxe réservé aux riches patriciens : ce sont donc eux qui y édifient les premières maisons et sont aux meilleures loges pour assister aux tournois qui s'y déroulent. Plusieurs d'entre eux sont restés célèbres, comme celui donné en 1418 en l'honneur de l'empereur du Saint-Empire romain germanique.

La place Broglie, point central du marché de Noël

Depuis, la place a beaucoup changé. Le couvent des Clarisses, qui en fermait l'un des côtés, a été transformé en arsenal au XVIe siècle, pour devenir ensuite le mess des officiers, dont la façade jalonnée de onze affûts de canons souligne toujours la vocation militaire. En 1740, le maréchal de Broglie y fait planter des arbres et donne son nom à cette nouvelle promenade. Au cours du XVIIIe siècle, de beaux hôtels particuliers y sont construits (notamment l'hôtel du gouverneur militaire et la façade monumentale de l'hôtel de ville), qui bordent toujours la place et lui donnent son aspect actuel.

Au début du XIXe siècle, on achève le théâtre municipal, aujourd'hui Opéra du Rhin : la place en devient le parvis d'honneur. En 1870, le marché de Noël y prend ses quartiers. En 1951 enfin, on y érige le monument Leclerc, qui célèbre la libération de la ville le 23 novembre 1944. La place Broglie est également le siège de l'un des marchés les plus réputés de la ville.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Place broglie