Place kléber

Histoire de Place kléber à Strasbourg

Une statue à la gloire du général Kléber

Anciennement nommée Barfüsserplatz (place des va-nu-pieds en allemand, en raison de la présence d'un monastère franciscain), elle devient la Waffenplatz au XVIIe siècle (place d'Armes en allemand), puis la Place Kléber le 24 juin 1840, lors de l'inauguration du mausolée à la gloire du général strasbourgeois Jean-Baptiste Kléber, dont les cendres sont enfouies dans le socle.

En 1768, Jacques-François Blondel, architecte du roi, élabore un projet de place d’armes dans le cadre d'un plan directeur destiné à moderniser et embellir la cité. La conjoncture pré-révolutionnaire et le manque de finances entraveront ce programme ambitieux, qui ne sera concrétisé qu'avec le bâtiment de l'Aubette. Ce grand bâtiment tout en longueur qui en ferme le nord, a en effet été construit en 1770 pour servir de corps de garde à la garnison royale.

L'un des hauts lieux touristiques de Strasbourg

Remodelée à de nombreuses reprises au cours des siècles, cette grande place centrale entièrement piétonnisée est aujourd’hui fréquentée par les promeneurs, les touristes et de nombreux chalands. En 2007, la Place Kléber est entièrement réaménagée selon les orientations du paysagiste Gilles Clément. Animée de parterres fleuris et de jets d’eau, elle reçoit régulièrement toute une série de manifestations culturelles, associatives, commerciales et sportives.

Sur trois de ses côtés, la place présente des alignements composites de bâtiments d’époques très différentes, allant du Moyen Âge jusqu’à la fin du XXe siècle.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Place kléber