La ville

Histoire de La ville à Washington

En pleine Guerre d’Indépendance (1775-1783), le 4 juillet 1776, les représentants des 13 colonies britanniques de l’Est de l’Amérique du Nord se réunirent à Philadelphie. Ils proclamèrent l’indépendance des Etats Unis et approuvèrent une Constitution, ainsi qu’une Déclaration des Droits. Au nouvel Etat, il fallait une capitale : après la signature du « Residence Act » en 1790, sous l’impulsion du président Georges Washington, il fut décidé de créer une ville entièrement nouvelle, ex nihilo, au confluent du fleuve Potomac et de la rivière Anacostia. La construction de la nouvelle ville était facilitée par la présence voisine de deux ports : Georgetown et Alexandria. Son plan d’ensemble fut confié à l’architecte français Pierre Charles L’Enfant, qui avait participé à la guerre d’Indépendance. Il l’organisa de manière extrêmement rationnelle : le futur Capitole, situé sur la colline de Jenkins, devait être l’origine des deux axes nord-sud et est-ouest, qui partageaient la future ville en 4 secteurs : NE, NW, SW, SE. Les rues parallèles à l’axe nord-sud  portent des numéros et celles qui sont parallèles à l’axe est-ouest sont désignées par des lettres. Du Capitole, de la Maison Blanche et du Dupont Circle partent en outre des avenues obliques qui atténuent la rigueur d’une ville quadrillée. Bien que L’Enfant ait été congédié au bout d’un an pour incompatibilité avec George Washington, ses idées ont été retenues et la ville actuelle doit beaucoup à ses conceptions. Elle s’est ensuite développée grâce au talent de nombreux architectes qui ont souvent adopté le style néoclassique, et elle présente aujourd’hui de très nombreux monuments intéressants.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de La ville