National museum of the american indian

Histoire de National museum of the american indian à Washington

La création du musée est bien antérieure à son installation dans cet impressionnant bâtiment haut de 5 étages. C’est le Banquier George Gustav Heye qui, après avoir amassé d’innombrables objets achetés aux Indiens du nord et du sud, créa ce musée dans le « US Custom House » au sud de Manhattan. Quand le nombre d’objets dépassa le million, il fallut trouver d’autres bâtiments ; l’édifice de New-York devint alors une annexe et le musée principal s’installa sur le Mall en 2004, alors qu’un troisième bâtiment également important, en partie consacré à la recherche, fut ouvert dans le Maryland. Le musée illustre les mythes, les conceptions, les croyances, l’importance de la Nature et du Soleil dans l’existence des Indiens. Il retrace leur histoire depuis 1492 et leur manière de conserver leur identité dans le monde actuel. En particulier, il retrace la vie des Algonquins, des Chesapeake et de tribus comme les Nanticoke, les Powhatan et les Piscataway. C’est aux deux derniers étages qu’on peut admirer des objets magnifiques : des sculptures, des céramiques, des objets de vannerie, des tissus, des objets en jade, des masques, des peaux de bêtes décorées, des coiffes de plume, en provenance de différentes régions des Etats Unis mais aussi d’Amérique centrale et d’Amérique du sud. Un musée indispensable.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de National museum of the american indian