Cathédrale de l’annonciation

Histoire de Cathédrale de l’annonciation à Moscou

Elle a été construite de 1485 à 1489 et a remplacé une cathédrale précédente délabrée ; Ivan III avait fait venir des architectes de la ville de Pskov pour la réaliser. Au début elle n’avait que 3 coupoles, mais à l’occasion d’une restauration due à un incendie en 1547, le tsar Ivan IV (le terrible) fit rajouter 2 coupoles et 4 autels secondaires, eux aussi surmontés de coupoles. Pendant un siècle, la cathédrale fut la « chapelle » privée des Tsars ; elle était reliée au palais par un escalier. La cathédrale a beaucoup souffert par la suite : pillages au cours d’une invasion polonaise, puis napoléonienne, incendies, dommages dus à la révolution d’octobre. Elle a été restaurée et est désormais surtout un musée. C’est une église de style nettement russe avec ses 9 coupoles dorées et les décorations du toit de type kokochnik, petites voûtes ogivales ressemblant aux foulards des femmes. A l’intérieur l’iconostase qui date de 1405 et qui se trouvait déjà dans la première cathédrale, porte de magnifiques icônes réalisées par Andrei Rublev et Théophane le Grec. Le tsar entrait dans l’église par la belle « Porte du Tsar » située à la base de l’iconostase. Les autres décorations de l’église sont belles, mais ce sont souvent des restaurations d’œuvres endommagées. A noter le beau pavement de Jaspe.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Cathédrale de l’annonciation