Le musée national de chine

Histoire de Le musée national de chine à Pékin

Ce musée, qui occupe l’immense bâtiment qui fait face au palais du peuple, est né de la fusion de deux musées : le musée d’histoire de la Chine, successeur du musée d’histoire de Pékin inauguré en 1912, et le musée de la révolution. Ils se sont installés dans cet édifice en 1959 : il avait été construit pour fêter les dix ans d’existence de la république populaire de Chine. Il a été rénové pendant 3 ans et a rouvert en 2011. Le musée d’histoire de la Chine comprend trois départements principaux : sociétés primitives de la période allant de  – 500000 à – 4000, sociétés esclavagistes de – 2100  à – 475, sociétés féodales de – 221 à 1911. On peut y découvrir de très nombreux objets, de la préhistoire à nos jours : bronzes, porcelaines, sculptures, monnaies, sceaux, calligraphies, jades, peintures, briques estampillées, répartis sur 5 étages. Il ne faut pas manquer l’homme de Yuanmo datant au moins d’un million d’années, et l’homme de Pékin. Mais il y a de nombreux autres objets célèbres : les poteries et objets de jade du néolithique, le chaudron à trois pieds et deux anses en bronze Simuwu, pesant 800 kg (dynastie Shang), un calice orné de 4 têtes de moutons (dynastie Shang, vers – 1000 ), un grand récipient à eau avec inscriptions (dynastie des Zhou de l’ouest), un tigre avec incrustations d’or qui servait à l’authentification du pouvoir (dynastie Qing), des habits mortuaires en jade cousus d’or (dynastie Han), des poteries tricolores (dynastie Tang), des céramiques de la dynastie Song. Il y a également souvent des expositions temporaires intéressantes.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Le musée national de chine