Cour extérieure

Histoire de Cour extérieure à Pékin

La Wumen (porte méridienne) est une des quatre entrées de la cité interdite ; le mur d’enceinte rouge est percé de cinq entrées et surmonté d’un bâtiment central à double toiture et de bâtiments à toit unique reliant des pavillons situés aux extrémités. L’empereur passait ses troupes en revue de l’un de ces pavillons. Après avoir franchi la Wumen, on arrive dans une cour traversée par un cours d’eau artificiel enjambé par 5 ponts qui conduisent à la Porte de la Suprême Harmonie : les empereurs Ming venaient y parler des affaires de la Nation avec les ministres, et des banquets y avaient également lieu. On débouche sur une nouvelle cour dominée par la majestueuse Salle de la Suprême Harmonie réservée aux cérémonies comme couronnements, investitures et mariages impériaux ; le plafond est somptueusement décoré. Cette salle est suivie d’une petite salle carrée, la salle de l’Harmonie Centrale qui permettait à l’empereur de se reposer avant et pendant les cérémonies, et enfin la salle de la Préservation de l’Harmonie où on répétait les cérémonies. Il faut admirer les magnifiques bas-reliefs qui ornent les rampes d’accès à ces salles. Au nord-est de la cour extérieure se trouve la résidence du prince héritier. La Salle de la Gloire Littéraire était réservée à des lectures faites par des érudits confucéens.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Cour extérieure