Parc beihai

Histoire de Parc beihai à Pékin

Comme le parc Jingshan, ce parc, qui existe depuis plus de mille ans, était réservé aux empereurs : il a été bâti au Xe s. sous la dynastie Liao, et a été constamment amélioré. Sa construction illustrait une légende qui parlait de trois montagnes où vivaient des êtres immortels. Il possède un grand lac et de nombreuses collines artificielles, des temples et des pavillons. L’endroit le plus caractéristique du parc est l’île Qionhua, sur laquelle, en 1651, a été érigé un stupa de 40 m de hauteur : l’empereur Shunzhi voulait ainsi montrer sa bienveillance envers le bouddhisme. Il y a d’autres bâtiments sur l’île, dont le temple Yong An qui possède plusieurs pavillons et deux tours. La Cité Circulaire est un jardin entouré d’une muraille de 276 m de longueur et de 6 m de hauteur, planté d’arbres séculaires ; elle est reliée à l’île par le pont Yong an du XIIIe s. A l’intérieur de cette cité se trouve la salle Chengguang dans laquelle se trouve une statue de Bouddha en jade blanc. La rive nord-ouest est également intéressante avec ses nombreux monuments : le mur aux 9 dragons, long de 27 m et datant de 1756, les kiosques des 5 dragons bâtis au bord de l’eau et reliés entre eux par des ponts, la maison de la méditation avec ses pavillons et jardins, un jardin botanique et bien d’autres encore. L’est du lac offre également de belles promenades.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Parc beihai