Académie suédoise

Histoire de Académie suédoise à Stockholm

Elle a été fondée en 1796 par le roi Gustave III, qui s’est inspiré de l’Académie Française. Elle compte 18 membres issus du milieu des Lettres et des Langues, chargés de veiller à la pureté de la langue ; ils ont pour mission de travailler à deux dictionnaires contenant tous les mots suédois. Un premier dictionnaire en un volume en est déjà à sa 13e édition, alors que le second dictionnaire, en plusieurs volumes, a vu son premier volume édité en 1898 et arrive actuellement à la lettre U. Depuis 1791, l’Académie publie le Journal Officiel et depuis 1901, elle décerne le Prix Nobel de Littérature. L'édifice dans lequel siège l'académie a d'abord été un immeuble bourgeois accueillant un centre d'échanges commerciaux au rez-de-chaussée et une salle de bal au premier étage, puis il a accueilli la Bourse, avant d'être donné aux académiciens. Ces derniers sont élus à vie et ne peuvent pas démissionner ; par contre l'Académie peut les exclure, ce qui n'arriva qu'une fois. Deux académiciens cessèrent de participer aux réunions parce que l'Académie n'avait pas accordé le prix Nobel à Salman Rushdie et un autre en fit de même en protestation du choix d'Elfriede Jelinek en 2004 pour le prix Nobel. En été, les membres se réunissent dans l'ancienne ferme de Dag Hamarskjöld, ancien président des nations unies.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Académie suédoise