Agrigento

Histoire de Agrigento à Catane

Au IXe siècle, les Arabes fondèrent Girgenti à proximité d'Agrigentum, sur une hauteur. La ville qui s'appelle aujourd'hui Agrigento possède beaucoup de monuments intéressants. Depuis le Viale della Vittoria, on a une vue plongeante sur les ruines de l'ancienne Akrabas ; de là, on peut commencer une promenade dans le petit centre qui permet de voir des édifices religieux : la cathédrale (XIe s.) souvent remaniée, avec son beau plafond en bois, l'église San Calogero (XVIe) avec son portail gothique, l'église San Lorenzo (XVIIIe) avec ses stucs de Giacomo Serpotta, San Giuseppe, Santa Maria dei Greci et le Monastero di Santo Spirito dont la visite s'impose. Des palais également : le palais Celauro, le palais Campo-Lazzarini, la biblioteca Lucchesiana aux 45000 ouvrages anciens, l'Hôtel de Ville, ancien couvent dominicain avec l'église voisine de San Domenico. Mais il y a une multitude d'autres églises, palais, monuments, portes, fontaines, places à découvrir au cours de la promenade. Aux environs d'Agrigente, on peut visiter la maison natale de l'écrivain Luigi Pirandello à 4 km, puis continuer vers la mer où on peut admirer une magnifique pente de marne blanche qui descend vers la mer et la "Scala dei Turchi", chemin sinueux en pente douce qui permet d'atteindre la mer. Suit la Riserva Naturale di Torre Salsa qui permet de voir une nature très variée, puis les ruines d'Eraclea Minoa (VIe s. avant à Ier s. après) situées près de la mer : maisons en briques, théâtre, nécropole

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Agrigento