Sciacca

Histoire de Sciacca à Catane

La ville a été fondée comme avant-poste de Selinonte. Mais c'est surtout sous la domination arabe qu'elle connut son essor ; on reconnaît encore aux rues étroites et tortueuse, aux impasses, aux maisons avec cour interne et patios, la structure héritée de cette époque dans les quartiers Rabato et Giudecca-Cadda. Une promenade à travers la ville permet de découvrir des palais : Arone Tagliavia (XVe) avec merlons et portails en ogive, San Giacomo à la façade néogothique, Steripinto (XVe) de style catalan, Perollo (XVe) ; des églises également : le Duomo, construit sous les Normands, qui conserve trois absides de cette époque et possède des panneaux de marbre d'Antonio Gagini, l'église Santa Margherita (1342) avec son beau portail gothique, San Nicoló la Latina (XIIe). Du château Luna, il ne reste que des murailles et une tour, alors que du Castel Vecchio, il ne reste pratiquement rien. La ville possède un grand établissement thermal proche de la mer qui utilise les eaux sulfureuses de la région, ainsi que deux autres centres de soins : au IVe s., San Calogero a découvert, dans les grottes qui portent son nom, les vertus curatives des vapeurs de souffre et depuis, elles ont toujours été exploitées, y compris aujourd'hui où elles font partie d'un complexe thermal. D'ailleurs des grottes ont été occupées bien avant, comme lieu de culte notamment. Le Castello Incantato est un jardin parsemé de milliers de têtes sculptées dans la roche par un paysan, une attraction qui plaît aux enfants.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Sciacca