Catedral de la encarnación

Histoire de Catedral de la encarnación à Malaga

Elle a été construite entre 1528 et 1782 sur les plans de Diego de Siloé et Andrés de Vandelvira ; c’est une belle cathédrale de style renaissance, avec des additions baroques au XVIIIe siècle. L’extérieur comprend deux niveaux : le niveau inférieur comporte trois grands arcs percés de portes surmontées par des médaillons : ils représentant les saints patrons de la ville, Saint Cyriaque et Sainte Paule, et une scène biblique. La partie haute est gracieuse avec ses nombreuses ouvertures décorées dans le style baroque, sur fond blanc. Le seul élément un peu lourd : les épaisses colonnes extérieures. L’église possède une seule tour complète, la seconde n’ayant jamais été terminée ; l’architecture de ces tours est d’ailleurs aussi une réussite. L’intérieur est de style renaissance ; il contient trois nefs d’égale hauteur, avec une nef centrale plus large, et des chapelles latérales. Les piliers sont hauts : 41 m et ils sont doublés de colonnes corinthiennes cannelées. L’intérieur est très lumineux grâce à la double rangée de fenêtres superposées tout en haut ; elles mettent en évidence un beau plafond joliment décoré. Le chœur occupe une bonne partie de la nef ; c’est une œuvre d’art à laquelle ont contribué de nombreux artistes : Luis Ortiz de Vargas a réalisé l’architecture en bois, José Micael Alfaro a créé des bustes de saints qui ornent les stalles dans le style maniériste, mais c’est Pedro de la Mena qui est l’auteur de 42 magnifiques sculptures en bois au dos des sièges, dont les expressions sont exceptionnelles. L’architecture qui entoure l’autel principal est également avec ses belles colonnes cannelées en demi-cercle et la partie haute qui offre un contraste lumineux avec le bas : c’est l’œuvre de Diego de Vergara.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Catedral de la encarnación