Senso-ji

Histoire de Senso-ji à Tokyo

Ce temple bouddhiste construit en 645 est le plus vieux temple de Tokyo : il est dédié à la déesse bodhisattva Kannon. Deux pêcheurs auraient trouvé une statue dans leurs filets ; un seigneur leur révéla qu’il s’agissait de la déesse. Tous trois vouèrent désormais un culte fervent à Kannon. En 1649 un shogun décida d’ériger le sanctuaire shinto Asakusa en hommage aux trois hommes ; il se trouve à côté du sanctuaire principal. On accède au complexe par la porte Kaminarimon (porte du tonnerre) ; elle ouvre l’accès à une voie de 250 m de long pleine de commerces (89) pour les pèlerins, Nakamise-D?ri, qui se termine par une nouvelle grande porte H?z?mon, derrière laquelle se trouve le temple  principal Hond?. Près de la porte H?z?mon se trouve une belle pagode à 5 étages. Aux environs de cette pagode se trouvent d’autres bâtiments : Y?g?d? contient 8 statues de Bouddha, Yakushid?, petit temple de 30 m2 contient une statue du Bouddha Guérisseur et les 12 Généraux Célestes qui sont venus sur terre pour dire au Bouddha comment soigner les gens , Awashimad? est consacrée à une déesse protectrice des femmes, Denb?in, est la résidence du prêtre principal et Chingod? est un petit sanctuaire dédié à un animal (chien viverrin) censé protéger les maisons de l’incendie et des vols. Zenizukajiz?d? mérite d’être raconté : une femme ayant trouvé un trésor dans son jardin, le remit en place en se disant que sa famille l’utilisaient, ils deviendraient paresseux et perdraient leurs qualités ; elle le remit donc en place et planta la statue d’un bodhisattwa au-dessus de l’endroit : ce serait justement le centre du sanctuaire. Les gens viennent ici prier pour obtenir  du succès dans leur travail. La porte Nitenmon est moins belle que les deux autres mais elle est plus ancienne : elle date de 1618.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Senso-ji