Kokyo

Histoire de Kokyo à Tokyo

Le palais impérial a été construit là où se trouvait le château des Shoguns Tokugawa, après que l’empereur eut défait l’armée du shogun, en 1868. Il reste encore des fortifications de ce château détruit par un incendie en 1873 et surtout les douves qui isolent complètement le palais des quartiers environnants ; elles coupent le complexe en trois îlots. De nombreux ponts relient ces trois îlots. Il y a 3 grands jardins : le Kokyogaien au sud-est, le Higashi Gyoen à l’est où se trouve le musée des collections impériales, et le Kitanomaru Gaien au nord : ces trois jardins sont accessibles aux habitants. On ne peut s’approcher du palais impérial que le 23 décembre et le 2 janvier : l’empereur apparaît alors derrière une vitre blindée pour saluer les visiteurs. Ce palais, détruit au cours de la seconde guerre mondiale, a été reconstruit à l’identique. Le palais impérial est utilisé pour les réceptions et c’est le lieu de résidence du couple impérial. Il est formé de bâtiments modernes : Seiden, (salle pour les cérémonies d’Etat), Homeiden (salle de banquets), Chowaden (salle de réception), Rensui (salle à manger), Chigusa Chidori (salon), et la salle de travail de l’empereur. Il y a de nombreux bâtiments administratifs dans le jardin de l’est.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Kokyo