Sanctuaire kanda-myojin

Histoire de Sanctuaire kanda-myojin à Tokyo

Ce sanctuaire shintoïste date de 1250 ans, mais il a été plusieurs fois reconstruit en raison d’incendies, et la dernière fois au cours du séisme de 1923. Il est maintenant en béton. On entre dans le sanctuaire par une très belle porte monumentale à deux niveaux, à couleur dominante rouge, construite avec du bois de cyprès. Le bâtiment principal est également impressionnant avec son grand toit de couleur vermillon interrompu par une ouverture triangulaire à lignes courbes qui interrompt sa monotonie. Le rouge des piliers offre un joli contraste avec la couleur du toit. De nombreuses statues sont dédiées aux trois « Kamis », les divinités adorées dans ce temple : Daikokuten, Ebisu et Taira no Masakado. Les deux premières font partie des 7 divinités du bonheur : des hommes d’affaire viennent y prier pour demander succès et prospérité. Taira no Masakado est un samuraï qui a été décapité pour s’être rebellé contre une autorité injuste ; il est vénéré par les gens du peuple.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Sanctuaire kanda-myojin