Deoksugun

Histoire de Deoksugun à Séoul

Le palais a d’abord appartenu au prince Wolsan (1454 ; 1488), fils du roi Sejo, écarté du pouvoir au profit de son frère aîné Yejong (1469-1494). Au cours de l’invasion japonaise (1591-1598), les autres palais ayant été détruits, le roi Seonjo s’y réfugia. Il fut occupé jusqu’en 1618, puis devint un palais secondaire. Beaucoup plus tard, le roi Gojong (1852-1919) le choisit pour palais royal ; il se proclama empereur en 1897, mais pas pour longtemps, car il fut forcé de démissionner par les Japonais en 1907. Suivant un schéma classique, on entre par la porte Daehanmun, on traverse le pont Geumcheon, pour arriver au somptueux Beopjeon Junghwajeon, la salle du trône ; sa décoration est remarquable : au-dessus du trône se trouvent deux magnifiques dragons et on retrouve des dragons au plafond de l’édifice. Deux rois furent couronnés dans le Jeukjodang ; Hamnyeongjeon fut le lieu de résidence du dernier roi, Gojong, où il termina sa vie pendant l’occupation japonaise (1910-1945). Il y a encore deux édifices de style occidental : Jeonggwanheon et Seokjojeon.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Deoksugun