La porte de l’indépendance

Histoire de La porte de l’indépendance à Séoul

Elle a été construite en 1897, après la première guerre Sino-Japonaise (1894-1895), par l’activiste de l’indépendance, Seo Jae-pil, pour insuffler au peuple un esprit d’indépendance. Le traité signé en 1895, après une nette victoire japonaise, stipulait que la Corée serait désormais indépendante. La Corée jusque-là était un état dépendant de la Chine : elle lui payait un tribut en contrepartie de la protection de cette grande puissance. Quand on connaît la suite, le Japon préparait ainsi la colonisation de la Corée, qu’elle entreprit en 1910. Seo Jae-pil était l’un des fondateurs du « Club de l’Indépendance » qui sentait que l’indépendance acquise en 1895 était fragile, vues les visées expansionnistes du Japon, de la Russie et d’autres puissances. Ils voulaient consolider cette indépendance et conduire la Corée vers une monarchie constitutionnelle et la démocratie. Cela déplut à l’empereur et aux conservateurs qui interdirent le club en 1898. En 2009 le monument a été déplacé dans le nouveau Parc de l’Indépendance. Il a surtout une valeur historique.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de La porte de l’indépendance