Temple du bouddha d’emeraude

Histoire de Temple du bouddha d’emeraude à Bangkok

Ce temple en fait n’est pas un vrai temple : il lui manque les logements pour les moines. C’est une chapelle royale réservée au roi : cette vieille tradition de construire une chapelle pour le roi se pratiquait déjà à Sukhothai et à Ayutthaya. C’est un très beau complexe dont la construction initiale remonte à 1782 ; devant le complexe se trouvent deux immenses dvarapala, divinités protectrices des temples. L’ubosot est entouré de hautes colonnes décorées de céramiques, et son toit multiple est caractéristique de l’architecture thaïlandaise, avec ses chofas et ses nagas. La statue du temple, soi-disant d’émeraude, est assez petite : elle ne fait que 66 cm de hauteur ; de couleur verte, elle est sculptée dans du jade qu’on a pris pour de l’émeraude, et recouverte d’or. Il semble qu’on l’ait trouvée au XVe s. après qu’un éclair eut touché un chedi près de Lannathai ; mais la légende dit qu’elle a été fabriquée en Inde en – 43 . Ensuite il a beaucoup voyagé en passant de mains en mains avant que Rama I ne la ramène de Vientiane, qu’il avait conquise. Il installa dans le palais cette statue considérée comme sacrée et qui jouit encore d’une fervente adoration. On lui a confectionné 3 habits, suivant qu’on est en saison chaude, pluvieuse ou froide et on change des habits suivant la saison : tous sont faits d’or et de pierres précieuses.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Temple du bouddha d’emeraude