Chinatown

Histoire de Chinatown à Kuala lumpur

Elle se développe principalement autour de Petaling Street qui a été embellie en 2003 par l’adjonction de portes aux deux extrémités et par un toit vert transparent qui couvre toute la rue et la protège du soleil. Chinatown est pleine de restaurants de toutes sortes, de magasins d’alimentation, de vendeurs qui proposent des contrefaçons : montres, baskets, vêtements, sacs, lunettes de soleil, etc… La plupart des vendeurs sont des Chinois, mais il y a aussi des Indiens, des Malaisiens et des Bengalais. Dans les rues étroites environnantes, il y a plusieurs petits temples, des « shophouses » : maisons comprenant un négoce au rez-de-chaussée et des pièces d’habitation aux étages, des pharmacies traditionnelles et des cafés où les familles viennent se rencontrer. Dans Petaling Street, il y a même quelques magasins modernes et la nuit elle se transforme en « night market ». Dès 1850, des Chinois, des Cantonnais et des Hakkas étaient venus pour travailler dans les mines d’étain découvertes près de Kuala Lumpur. Une guerre civile se déclencha en 1870 entre deux communautés chinoises : les sociétés secrètes Hokkien et Hakka, Ghi Hin et Hai San. Ce conflit dura jusqu’en 1873 et de nombreuses habitations furent détruites et les mines d’étain inondées. Le Capitaine Yap Ah Loy persuada les Chinois de rester et organisa le retour à la vie normale.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Chinatown