Khor dubaï

Histoire de Khor dubaï à Dubaï

Il s’agit d’un bras de mer qui ressemble à l’embouchure d’un fleuve et qui pénètre de 15 km à l’intérieur des terres. La tribu des Bani Yas s’y est établie, parce que ce chenal constitue un port naturel : il a une largeur de 115 m à l’embouchure et de 1400 m à son extrémité, Ras el Khor. A cet endroit a été créé un « Sanctuaire de la Vie Sauvage » : 20000 oiseaux migrateurs y nichent. Le Khor sépare la ville en deux parties : Deira et Bur Dubaï. Avant son utilisation comme port, il servait de lieu de résidence pour les pêcheurs et les plongeurs qui allaient chercher des perles. La fabrication des perles artificielles à partir de 1930 a marqué la fin de cette activité. A cause de l’augmentation du commerce, il a fallu drainer plusieurs fois le Khor, mais il accueille surtout les « dhors » qui effectuent les transports locaux ou entre la pointe de l’Iran et Dubaï. On peut franchir le Khor par quatre ponts et trois tunnels : deux tunnels du métro et le tunnel routier Al Shindagha. De nombreux gratte-ciels bordent le Khor du côté de Deira.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Khor dubaï