Palais de holyrood

Histoire de Palais de holyrood à Édimbourg

Le nom écossais de ce palais est « Haly Ruid », qui signifie Sainte-Croix. Le site sur lequel il est construit était celui d’un monastère datant du XIIème siècle. C’est Jacques IV qui fait construire un bâtiment imposant autour d’une cour carrée. Au XVème siècle, c’est la résidence principale de Marie Stuart, « Queen of Scots ». Le palais royal est détruit par un incendie et est reconstruit entre 1671 et 1679. L’église du palais est construite au XVIIème siècle : il s’agit de celle de Canongate. Le palais est laissé à l’abandon jusqu’en 1822, lorsque Georges IV se rend à Edimbourg et émet le souhait de restaurer et redécorer « Holyroodhouse ». Depuis cette date, le palais d’Holyrood est devenu une résidence officielle de la monarchie britannique en Ecosse.

La « Royal Dining Room » permet d’admirer plus de 300 pièces d’argenterie (cadeau fait à la reine Elisabeth lors de son jubilé en 2012). La salle du trône, « Throne Room » est décorée de portraits de la dynastie des Stuart, ainsi que des fauteuils en velours rouge. Les pièces successives permettent de découvrir la famille royale britannique et les événements qui ont eu lieu dans le palais (réception de nombreuses personnalités, comme le Pape Benoit XVI). La plus grande pièce est celle de « The Great Gallery » qui est décorée de 100 portraits des monarques écossais, et est le lieu de réception de toutes les cérémonies officielles. L’autre lieu incontournable du palais est la tour où a vécu Marie Stuart : une chambre avec un baldaquin d’une très grande valeur, ainsi qu’une petite salle à manger et un portrait de la Reine d’Ecosse. Plusieurs plafonds sont décorés en bois et datent tous de l’époque de Marie Stuart. Pour la petite anecdote, le comte d’Artois (futur Charles X) est venu vivre au Palais de Holyrood après la Révolution française (avec la permission du roi Georges III). 

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Palais de holyrood