Via toledo

Histoire de Via toledo à Naples

La via Toledo a été projetée par le vice-roi Pedro Alvarez de Toledo ; en 1536, il chargea les architectes Ferdinando Manlio et Giovanni Benincasa de faire une ébauche de cette longue rue (1,2 km) qui sera construite à l’emplacement des remparts occidentaux : ils devenaient inutiles en raison d’une autre enceinte plus large construite récemment. La rue se développa petit à petit et fut bordée sur toute sa longueur de palais de prestige. Elle fut le théâtre d’un événement historique : le 15 mai 1848, les libéraux napolitains se rebellèrent parce que la constitution récemment obtenue n’était pas appliquée. Ils élevèrent des barricades sur la via Toledo, mais la révolte échoua et fut réprimée dans le sang. Maintenant c’est une des plus importantes artères commerçantes de la ville : il y a des magasins de toutes sortes et pour toutes les bourses. Toute la Via Toledo est bordée d’anciens palais, dont : Palazzo Cirella (n° 228, XVIIIe s.), Galleria Umberto I (1890), Palazzo Berio, n° 256, construit au XVIe s. par Giulio Romano et reconstruit au XVIIIe s. par Carlo et Luigi Vanvitelli, Palazzo Barbaja construit en XVIe, reconstruit au XVIIIe dans le style néoclassique ; Rossini y séjourna sous la surveillance de son impresario qui exigea qu’il termine enfin l’opéra qu’il avait promis depuis longtemps. Palazzo de Sinno est un bel exemple de baroque napolitain, Palazzo Zevallos, réalisé en 1639, sur les plans de Cosimo Fanzago, héberge un petit musée qui contient la dernière peinture de Caravaggio, etc… La rue contient au moins 25 palais dignes d’intérêt ; il faut parcourir la rue la tête en l’air (au sens réel) pour admirer les nombreuses façades qui en valent la peine.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Via toledo