Teatro colón

Histoire de Teatro colón à Buenos aires

L’Opéra de Buenos Aires a une grande renommée : il est classé au 3e rang mondial et au 5e rang du point de vue de l’acoustique. Inauguré en 1908, il a succédé à un premier opéra construit en 1857. Il a été construit sur les plans de Francesco Tamburini et Vittorio Meano, réalisés bien avant la construction, retardée pour cause de crise économique. Mais la mort de Tamburini en 1891 et l’assassinat de Meano en 1904, obligèrent les autorités à faire appel à un autre architecte, Julio Dormal, de nationalité belgo-argentine, qui transforma légèrement les plans initiaux et ajouta une touche de style français. Sa façade et sa contre-façade sont de style néo-classique : pilastres et colonnes souvent jumelées, tympans triangulaires saillants, lignes horizontales très marquées Sur la façade donnant sur la Calle Cerrito, il y a peu de décorations, mais de nombreuses ouvertures de formes et dimensions très variées ; l’entrée qui donne sur la Plaza Lavalle laisse plus de place aux bas-reliefs. Les façades latérales ne sont pas négligées : elles sont aussi belles que les façades principales. Son intérieur est impressionnant : après un magnifique foyer, un escalier en marbre blanc permet d’accéder à l’auditorium en fer à cheval, où les couleurs chaudes, rouge et or dominent : il offre 3000 places, avec 6 étages de loges, une scène de 20 m sur 20 m, et de 15 mètres de hauteur. La coupole de la salle est décorée de peintures de Raùl Soldi, réalisées en 1966. Après un lent déclin, une rénovation complète fut entreprise entre 2006 et 2010 ; elle redonna toute sa splendeur à l’Opéra.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Teatro colón