Cathédrale sainte-réparate

Histoire de Cathédrale sainte-réparate à Nice

Persécutée par l'empereur Romain Dece en 250, elle fut condamnée au bûcher mais sauvée par une averse, survécut à la poix bouillante qu'on lui fit boire avant d'être décapitée et placée dans une barque. L'embarcation atteignit les rivages de Nice dont elle devint la sainte patronne, inhumée en place de la Cathédrale érigée au XVIIème siècle pour glorifier la jeune martyre. La façade baroque date de 1830. Mais contrairement aux autres églises et chapelles baroques de Nice, les voûtes ne comportent pas de fresques et la présence de vitraux est impropre au style. Les tuiles vernissées de la coupole rappellent le style génois. A l'interieur, le maître-autel de la cathédrale comprend une toile dédiée à la sainte patronne de Nice

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Cathédrale sainte-réparate