Musée d'art moderne

Histoire de Musée d'art moderne à Paris

C’est plus de 24 ans après sa construction que le musée ouvrira enfin ses portes, en 1961 ! Un bâtiment pour deux musées d’Art Moderne, c’est ainsi que naît le Palais de Tokyo, à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1937. Il fut conçu pour accueillir le musée d’Art Moderne de la ville de Paris dans l’aile Est, et le musée national d’art moderne, dans l’aile Ouest. Entre les deux, un grandiose péristyle ouvre sur une magnifique perspective, jusqu’à la Seine. En 1977, le Musée d’Art Moderne national sera transféré à Beaubourg, tandis que le musée d’Art Moderne de la Ville reste en place. Remanié maintes fois, il abrite aujourd’hui les maîtres du Fauvisme, Cubisme, de l’Ecole de Paris, les Réalistes. De Modigliani, Soutine, Brassaï, du nouveau réalisme à la création contemporaine, peinture, sculpture, photographies, vidéos, la plupart des courants de l’art français et européen du XXème siècle y sont également représentés. Du plus pur style Art Déco, le MAM expose encore les œuvres qui rappellent la grande exposition de 1937. La Fée Électricité que Raoul Dufy avait réalisé pour le pavillon de l’électricité et de la lumière, La Danse d’Henri Matisse et toutes les œuvres décoratives monumentales de Robert et Sonia Delaunay. Plus tard, ce sont les collections du Petit Palais qui viendront l’enrichir. Sachez que le style Art Déco tire son nom de l’exposition internationale de 1925, dont thème était les Arts décoratifs et industriels modernes.

Faits historiques
Érigé pour l'Exposition Internationale de 1937, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris présente du Fauvisme, Cubisme, Ecole de Paris, Modigliani, Soutine, Brassaï, du nouveau réalisme à la création contemporaine, peinture, sculpture, photographies, vidéos, la plupart des courants de l'art français et européen du XXème siècle

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Musée d'art moderne