Castillo de santa bárbara

Histoire de Castillo de santa bárbara à Alicante

Ce château se trouve sur un rocher de 167 m de hauteur, le Mont Benacantil, en plein centre d’Alicante. C’est un endroit stratégique important d’où on peut observer toute la baie d’Alicante et les terres intérieures voisines. Vu de la plage, le rocher ressemble à un profil que les habitants nomment « la Cara del Moro » (le visage du Maure). On a trouvé des restes archéologiques sur les flancs de la colline datant de l’âge du Bronze, de l’âge ibérique et de la période romaine. La forteresse date du IXe s. et a été construite par les Arabes. Elle a pris le nom de Santa Barbara car l’infant Alfonso de Castille, futur roi Alfonso el Sabio, la conquit le 4 décembre 1248, jour de la sainte. En 1296, le roi d’Aragon Jaime II arrache la citadelle aux Castillans. Elle sera remaniée immédiatement sur ordre de Jaime II, puis une autre fois par Pedro IV de Arag?n El Ceremonioso (1319-1387), et encore une fois au XVIe siècle par le roi Carlos I d’Espagne (Charles Quint de l’empire romain-germanique). Il y eut une importante reconstruction sous Felipe II, fils de Charles Quint, grâce à l’action du maire Juan Coloma y Cardona, qui fit construire des dépendances qu’on voit encore aujourd’hui. Les travaux sur les plans de Juan Bautista Antonelli  et  Giacomo Palearo durèrent de 1562 à 1580. Le château subit cependant de nombreuses attaques : flotte française (1691), guerre de succession (1706-1709), rebelles de Cartagena (1873), guerre entre les généraux Boné et Espartero (1844), guerre civile (1936-1939). Longtemps abandonné, le château est ouvert au public depuis 1963 et on peut y accéder par un ascenseur ou un tunnel long de 200 m.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Castillo de santa bárbara