Archipiélago chinijo

Histoire de Archipiélago chinijo à Lanzarote

Cet archipel est formé de 5 îles : La Graciosa (30 km2), Alegranza (10 km2), Montaña Clara (3 km2), Roque del Este et Roque del Oeste, minuscules. C’est un espace protégé et la plus grande réserve marine de l’Europe (700 km2). Il a aussi un intérêt archéologique : on y a trouvé de nombreuses ancres et épaves. La seule île habitée est La Graciosa : elle compte 720 habitants répartis surtout sur deux villages, La Caleta de Sebo et Pedro Barba. L’île s’est peuplée à partir de 1861, quand une entreprise de salaison de poissons s’est installée sur l’île : les deux localités ont donc une origine liée à la pêche et cette activité continue à Cabo de Sebo, alors que Pedro Barba est en train d’évoluer vers le tourisme. Les bateaux  traversent le « Rio » qui est le bras de mer large de 2 km qui sépare Lanzarote de La Graciosa, joignant La Caleta sur l’île au port d’Orzola. La région est doublement protégée : d’une part elle fait partie de la Reserva Natural Integral de los Islotes et du Parque Natural de l’Arcipiélago Chinijo. Le parc naturel contient 120 espèces de lichens et 390 espèces de flore vasculaire (plantes à fleurs et fougères) , et la faune compte près de 390 espèces dont de nombreuses espèces endémiques (propres à Lanzarote).

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Archipiélago chinijo