Histoire de stockholm

Histoire de Histoire de stockholm à Stockholm

Les débuts de Stockholm
Fondée par Birger Jarl, la ville est contenue en 1252 sur la petite île de Gamla Stan (Vieille ville) le premier bâtiment - un fort - contrôle le trafic maritime entre la mer Baltique et le lac Mälaren. 
Magnus Ladulås fait prospérer Stockholm grâce à ses relations commerciales avec Lübeck. En 1289, elle est déjà la plus grande ville de Suède. 
Au 15ème siècle, Stockholm compte 6000 habitants. En 1349, la peste noire décime la population.

Ce n'est qu'en 1419 que Stockholm devient capitale de la Suède. 
Sa position stratégique, ainsi que son poids économique en font une place importante dans les relations entre les rois danois de l'union de Kalmar et le mouvement d'indépendance suédois pendant le xve siècle. Elle verra de nombreuses batailles se dérouler, notamment la bataille de Brunkeberg gagnée contre le roi du Danemark Christian Ier par Sten Sture le Vieil en 1471, et le bain de sang de Stockholm qui aura lieu en 1520 sous les ordres de Christian II de Danemark, mettant un terme à l'union de Kalmar.


La période des Vasa
En 1521, Gustav Vasa fait son entrée à Stockholm et signe le début d'une nouvelle ère pour la Suède. La ville s'agrandit et s'étend au-delà de Stadsholmen sur Södermalm et Norrmalm. En 1600, elle compte dix mille habitants.


1600-1800
Au XVIIe siècle, Stockholm devient une ville européenne d'envergure. Entre 1610 et 1680, sa population est multipliée par six. Ladugårdslandet, maintenant appelé Östermalm ainsi que l'île de Kungsholmen sont alors rattachés à la ville. En 1628, le Vasa coule dans Stockholm. Peu après, sont instaurées des règles qui donnent à Stockholm un monopole sur les échanges entre les négociants étrangers et les territoires scandinaves. À cette époque, sont bâtis de nombreux châteaux et palais, dont la maison de la noblesse Riddarhuset et au XVIIIe siècle le palais royal.
Après la guerre du Nord qui entraîne la destruction partielle de la ville, Stockholm voit sa croissance ralentir, conserve toutefois son rôle de capitale politique de la Suède et sous le règne de Gustave III de Suède affirme sa supériorité culturelle. L'opéra royal est un bon exemple de l'architecture de cette époque.

1800-1900
Au début du XIXe siècle, Stockholm perd encore de son influence économique. Norrköping devient la principale cité industrielle du pays et Göteborg devient un port incontournable grâce à sa localisation sur la mer du Nord. Dans la deuxième partie du siècle, Stockholm retrouve son rôle moteur sur le plan économique avec l'apparition de nouvelles industries, devient un centre important pour le commerce et les services et la principale porte d'entrée de la Suède.
Sa population croît alors de manière très importante de par une forte immigration. À la fin du siècle, seuls 40 % des habitants sont des natifs. Des quartiers commencent alors à se développer au-delà des limites de Stockholm, dans la campagne et sur les côtes. C'est aussi à cette époque que la ville accroît son rôle central dans l'éducation et la culture, avec l'ouverture de nombreuses universités, comme le Karolinska Institut.

xxe siècle
Au XXe siècle, Stockholm réhabilite une grande partie de son centre ville, alors composé de rues étroites et enchevêtrées. Les autorités y interdisent la rénovation des bâtiments et les achètent sur toute une zone proche de la gare centrale, de Hötorget à Sergels torg, pendant la première moitié du siècle. De 1945 à 1967, la zone est rasée puis reconstruite, avec de larges rues piétonnes ainsi que des gratte-ciels.
À la fin du siècle, Stockholm est une ville moderne, cosmopolite et très en avance dans les domaines technologiques. En 1923, le gouvernement de la commune emménage dans le nouvel hôtel de ville. Le métro de Stockholm est construit à partir de 1950, et le district de Kista est maintenant devenu un important centre pour les nouvelles technologies.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Histoire de stockholm