Museo de la independencia - casa del florero

Histoire de Museo de la independencia - casa del florero à Bogota

Il se trouve dans une maison de type colonial qui a appartenu au fleuriste José González Llorente. Le 20 juillet 1810, les créoles Francisco et Antonio Morales, suivis d’autres créoles, allèrent demander au fleuriste espagnol Llorente de leur prêter un vase de fleurs pour accueillir le capitaine de frégate créole, don Antonio Villavicencio, sachant parfaitement que le fleuriste allait refuser et se mettre en colère. Cela dégénéra en une grande bagarre qui réveilla les idéaux indépendantistes des créoles, ils se mirent à manifester contre le gouvernement espagnol. Ce fut le début de la révolution, « El Grito de la Independencia ». Le musée fut fondé en 1960, et en 2010, il fut rénové à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance ; il fut transformé en un lieu de rencontres et de dialogues sur l’histoire et le présent, et on ouvrit 6 nouvelles salles qui incitent les visiteurs à réfléchir sur la révolution et la politique actuelle. Il y a des peintures, des documents, des objets personnels de personnages historiques de l’indépendance. Le but est de donner aux Colombiens la sensation d’appartenir à une nation dont ils peuvent être fiers.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Museo de la independencia - casa del florero