Plaza de toros de santamaría

Histoire de Plaza de toros de santamaría à Bogota

A partir du XVIe s. commencèrent les premières courses de taureaux dans des arènes improvisées qu’on démontait après la course, mais seulement à l’occasion d’événements majeurs. Elles furent interdites sous le règne de Carlos III (roi d’Espagne de 1759 à 1788). Après l’indépendance, les courses de taureaux se poursuivirent sur les places publiques pour célébrer des événements patriotiques. La première arène fixe fut construite à Bogotà en 1890 par Pietro Cantini ; mais elle avait encore des tribunes en bois. En 1904, on construisit le premier Cirque de Taureaux en face du Parque Centenario, mais il fut détruit par les spectateurs après la mauvaise performance d’un toréador ! En 1917, nouvelle arène en bois d’une capacité de 6000 spectateurs. Au bout de 5 ans, l’intérêt diminua et la place fut utilisée pour d’autres spectacles, comme la boxe et les combats de coqs. On commença à construire les arènes actuelles en 1928, en ciment armé ; elles furent inaugurées en 1931. La façade fut changée en 1940 par l’architecte Santiago de la Mora qui la redessina dans le style mudejar. Maintenant, les arènes fonctionnent bien, mais sont aussi utilisées pour des manifestations politiques, des concerts de musique moderne, des spectacles culturels comme ceux du festival ibéro-américain de théâtre, ou pour la coupe Davis. Il existe des opposants aux courses de taureaux et de fervents aficionados !

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Plaza de toros de santamaría