Quinta de bolívar

Histoire de Quinta de bolívar à Bogota

La ferme de Bolívar est une maison-musée de type colonial, intéressante du point de vue architectural, et aussi parce que Bolívar y a vécu après l’indépendance du pays précédemment appelé Nouveau Royaume de Grenade. La maison fut construite vers 1680 non loin de Montserrat ; en 1819, elle était assez délabrée, mais le nouveau gouvernement indépendant la restaura et en fit cadeau au libérateur Bolívar. Il y habita en 1821, puis à partir de 1827 quand il revint avec sa compagne  Manuelita Sáenz ; celle-ci rendit la maison agréable, à la fois pour y vivre et pour y tenir des réunions politiques. Après 1830, la maison eut des fonctions très variées : lieu de réunions de groupes politiques conservateurs, collège de jeunes filles, maison de santé, fabrique de boissons, tannerie. L’Etat racheta la maison pour la remettre en état et en faire un musée. Elle a été récemment restaurée pour que l’ensemble reprenne l’aspect des lieux quand Bolívar y vivait. On visite les salons de la compagne de Bolivar, le grand salon, la salle à manger, la salle de jeux, la chambre du libérateur. De même, le cellier, la cuisine, les greniers, la chambre de son aide de camp, les bosquets furent ramenés à leur état initial. Les autorités ont aussi tenu à donner un sens à la maison et à en dégager la signification humaine et politique.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Quinta de bolívar