Catedral de sal

Histoire de Catedral de sal à Bogota

La mine de sel de Zipaquirá était exploitée sur 4 niveaux et sur une profondeur de 80 mètres. A partir de 1954, on construisit une première cathédrale sur le second niveau ; mais elle fut fermée en 1992, en raison de failles dans la structure. On lança donc un appel d’offres pour construire une nouvelle cathédrale, qui fut remporté par l’architecte Roswell Garavito Pearl ; la construction fut exécutée par Jorge Enrique Castelblanco Reyes. Elle débuta en 1991, à 60 m en dessous de la première cathédrale et se termina en 1995. On commence par le Chemin de Croix situé dans un tunnel auquel on accède directement ; il contient 12 petits autels taillés dans la roche, les stations du chemin de croix, et il débouche à la coupole. De la coupole, on peut voir l’immense croix taillée en bas-relief dans la roche. De là, on descend vers les balcons au-dessus des chambres, du chœur et des escaliers du labyrinthe du narthex. On arrive alors au centre de la cathédrale qui se divise en nef centrale et bas-côtés. Dans la nef centrale, il y a une croix de 16 m de haut, l’autel et tout au fond, la sculpture « la Création de l’Homme », un hommage du sculpteur Carlos Enrique Rodríguez Arango à Michelangelo. Quatre très hautes colonnes cylindriques symbolisent les 4 évangélistes. Une église impressionnante par le jeu des couleurs qui se reflètent sur le sel, en contraste avec l’ambiance générale obscure ; mais cette église ne se prête pas tellement au recueillement et à la sérénité.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Catedral de sal