El abra

Histoire de El abra à Bogota

Ces abris rocheux ont abrité des premiers hommes au cours du pléistocène tardif  vers – 13000. Les études ont commencé en 1967, quand les archéologues ont trouvé des strates avec des outils en pierre, des os d’animaux, des fragments de carbone végétal datés à l’aide du carbone 14 à – 12400. Les fouilles ont alors été étendues et des sédiments lacustres ont permis la détermination du climat et de la végétation de l’époque. Entre – 15000 et – 12500, le climat était très froid et sec avec une végétation  de type garrigue ; les hommes taillaient la pierre. Puis, vers – 12500, la température augmenta graduellement ; la forêt se développa, les animaux proliférèrent, ce qui permit l’arrivée de chasseurs qui laissèrent de nombreux outils dont des grattoirs de toutes formes et des couteaux en pierre. De cette époque datent des os de mastodontes, de chevaux américains et de cerfs, avec des traces de rituels. Vers – 11000 la température se refroidit à nouveau, la forêt recula au profit de petits arbustes et de prés. Des outils plus fins apparurent dont une pointe de projectile, un biface, un racloir finement travaillé. Vers – 10000 enfin, à la fin de la glaciation, la forêt réapparut, les abris rocheux furent abandonnés ; les hommes commencèrent à manger des végétaux et des rongeurs. Petit à petit, les hommes devinrent des chasseurs-cueilleurs-planteurs. On peut visiter le site d’El Abra.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de El abra