Grand palais

Histoire de Grand palais à Paris

Difficile d’imaginer ce que fut l’Exposition Universelle de 1900. Un seul chiffre : 51 millions de visiteurs alors que la France n’en compte alors que 41 millions. C’est à cette occasion que l’on peut visiter pour la première fois, cette magnifique verrière posée sur une charpente métallique lourde de 6 000 tonnes. L’équivalent du poids de la Tour Eiffel. L’édifice de 12 000 m2 est, à lui seul, un résumé de la Belle Epoque, période où foisonnent réalisations artistiques et inventions. La téléphonie sans fil d’après les travaux d’Edouard Branly fera d’ailleurs l’objet d’une des premières expositions sous la nef. Pendant plus de 50 ans, un concours hippique avait lieu chaque année et rencontrait un très grand succès : attelages, épreuves de vitesse, de sauts faisaient le spectacle sur une vaste piste sablée. Pendant la même période, l’innovation y est présentée à travers les salons de l’automobile et de l’aviation. Mais c’est le salon des Arts ménagers qui remporte le plus grand succès avec 1 million 400 visiteurs en 1955. Aspirateurs, fers à repasser, réfrigérateurs… les robots changent le quotidien des françaises. En 1942, on y installa un ring pour un match de boxe avec rien moins que Marcel Cerdan comme tête d’affiche. La partie ouest deviendra la palais de la Découverte et c’est en 1964 que Reynolds Arnould se voit confier par André Malraux, alors ministre de la Culture, la transformation de la partie nord du Grand Palais. Celle-ci, transformée en galeries se destine aujourd’hui à présenter de prestigieuses expositions : Picasso et Monet y connurent d’énormes succès.

Faits historiques
Construit pour l'Exposition Universelle de 1900, ce magnifique palais de 12.000 m2, géant de pierre couronné d'une splendide verrière à charpente métallique, est pour l'époque une véritable audace architecturale. Il abrite à l'origine les grandes manifestations de l'art français. C'est en 1964 que Reynolds Arnould se voit confier par André Malraux, alors ministre de la Culture, la transformation d'une partie du Grand Palais en galeries destinées à présenter de prestigieuses expositions à caractère international, plus de 270 à ce jour. Alors que l'une des ailes abrite le palais de la Découverte, la nef et les galeries sont devenues l'un des lieux d'exposition les plus importants au monde avec ses huit salles et ses trois rotondes. Les entrées Champs-Elysées et Clemenceau permettent deux à trois expositions en même temps, aussi diverses que Manet et Renoir, toutes deux records de visiteurs, ou encore Picasso, Chagall, Walt Disney, l'école viennoise...

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Grand palais