Spadina house

Histoire de Spadina house à Toronto

Cette maison a été construite en 1866 pour James Austin, et la famille Austin y habita jusqu’en 1984, puis elle la donna à la ville qui en fit un musée. Avant sa restauration en 2009, elle reflétait de nombreux styles contemporains de la période 1860-1930 : Victorien, Edwardien, Arts et Métiers, Art Déco, Art Nouveau, Néocolonial. A sa réouverture, en 2010, l’intérieur n’était plus décoré que dans le style des années 20 et 30. Le jardin par contre a gardé son aspect initial. Le musée organise des visites guidées sur des thèmes tournant autour de la vie des gens aisés au début du XXe siècle. L’architecture de la maison est inspirée de celle du second empire, ainsi que des styles Victorien et Edwardien. La façade qui donne sur le jardin est la plus belle : un escalier mène à une terrasse bordée d’une balustrade qui précède un grand bow-window surmontée d’un balcon avec 2 bow-windows plus petits ; cette façade est parfaitement symétrique. A l’intérieur les styles victorien et edwardien s’expriment dans l’escalier flottant, les hautes plinthes, les médaillons du plafond, les moulures en plâtre et les planchers en bois massif. La maison a 14 chambres et 6 espaces communs. On a remodelé la cuisine, la salle de bains, les toilettes, les papiers peints ; des objets retrouvés de la famille Austin ont été déployés, d’autres ont été reconstitués, comme la chaise roulante d’Albert Austin. Il ne faut pas manquer d’aller se promener dans le jardin qui est magnifique, et d’où on a une vue splendide sur Toronto.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Spadina house