Musée des beaux-arts

Histoire de Musée des beaux-arts à Marseille

En 1801 dans les grandes villes de France.
Sous le Second Empire, pour lui offrir ainsi qu’au muséum, des espaces dignes de ses collections, la Ville de Marseille fait édifier sur les plans de l'architecte Henry Espérandieu, le Palais Longchamp qui sera inauguré en 1869. Ce monument dédié à la gloire des Arts et de la Science, commémore avec sa majestueuse fontaine centrale, l'arrivée dans la ville des eaux du canal de la Durance.

La collection du musée s'est constituée dans les premières années de la Révolution à partir des oeuvres saisies dans les églises et parmi les biens des nouveaux venus.
En 1802, l’État envoie dans les musées qu’il vient de créer, un choix de chefs d’oeuvre illustrant les grandes écoles de peinture d’Italie, de France et d’Europe du nord. Cet ensemble s'est enrichi pendant tout le XIXe siècle des tableaux que l’État continue d’envoyer régulièrement. Les acquisitions, legs et dons qui se succèdent pendant les deux siècles de son existence, ont donné au musée son visage actuel.
C'est ainsi que le musée des Beaux-Arts de Marseille peut présenter un bel ensemble des plus grands maîtres italiens et français des XVIe et XVIIe siècles avec des oeuvres de Lavinia Fontana, Guerchin, de Lanfranco, de Pannini pour l'Italie ou de Champaigne, Vouet, Lesueur, Greuze, Vernet, Hubert Robert ou David pour la France.
Les écoles du Nord sont représentées par des tableaux de Jordaens, Stomer, et un des grands chefs d’oeuvre de Rubens, La chasse au sanglier.
La présentation du riche et dynamique foyer provençal du XVIIe et XVIIIe siècles est l'une des particularités du musée des Beaux-Arts de Marseille.
Les oeuvres du peintre caravagesque Louis Finson, de Jean Daret, Nicolas Mignard ou Michel Serre rappellent le dynamisme de la Provence qui durant deux siècles a su attirer les artistes de l'Europe du Nord et du Sud. On y trouve enfin un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures et dessins du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620.

L'Ecole française du XIXe siècle est l'un des temps forts de la collection. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavanne, figurent les représentants de l'école de Marseille comme Loubon, Guigou, ou Ziem qui vont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi.
La Voix intérieure, chef d'oeuvre de Rodin, donné par le sculpteur au musée, les bustes des célébrités du Juste Milieuou le Ratapoil de Daumier sont quant à eux les oeuvres les plus célèbres de la galerie de sculpture du XIXe siècle.

L'accès aux musées est gratuit le 1er dimanche du mois

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Musée des beaux-arts