Les fortifications

Histoire de Les fortifications à Xi'an

La ville de Xi’an (ex Chang’an), qui a été la capitale de la Chine  pendant plus de 1000 ans et le berceau d’une douzaine de dynasties, possède une des fortifications les plus anciennes, les plus étendues et les mieux préservées de Chine. Elles ont été construites sous le règne de l’empereur Zhu, Yuanzhang (1318-1398), qui a chassé de la Chine la dynastie mongole Yuan, et a fondé la dynastie Ming (1368–1644). Ces fortifications ont été restaurées à la fin du XVIe s., à la fin du XVIIIe s., et récemment à partir de 1983. Elles présentent maintenant un panorama complet du système médiéval de défense d’une ville. Yuanzhang fit construire les fortifications en utilisant une partie des fortifications précédentes, qui dataient des dynasties Sui et Tang, en les renforçant et en les étendant. Les murs furent d’abord réalisés en terre battue, puis à partir 1568, surmontés de murs de briques, et enfin complétés à partir de 1781 par des créneaux et un système de fossés. Ce sont ces dernières murailles, très bien restaurées, qu’on découvre aujourd’hui. Elles sont formées d’un mur rectangulaire de 14 km de longueur, surmontée d’un chemin de 13 m de largeur, avec des tours de guet tous les 120 m, des tours d’angles, des ponts-levis, des portes, des créneaux. La largeur des murs est voisine de 15 m et leur hauteur de 12 m. Une barbacane permettait à des archers de tirer sur les assaillants tout en étant protégés, même s’ils avaient déjà pénétré en partie à l’intérieur des murs. La ville était entourée d’un fossé de 18 m de largeur et 6 m de profondeur. On peut louer un vélo pour faire le tour des murailles.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Les fortifications