Notre dame de týn (chrám panny marie pred týnem)

Histoire de Notre dame de týn (chrám panny marie pred týnem) à Prague

A cet endroit, dès le XIe s., existait une église romane: elle avait été construite pour les marchands étrangers. Elle fut remplacée en 1256 par une église de style gothique primitif puis fut à nouveau reconstruite au cours du XIVe s. et jusqu'en 1511, pour la faire évoluer vers le style gothique tardif. Elle appartint aux hussites, disciples du réformateur Jan Hus, précurseur du protestantisme, qui fut exécuté après avoir été attiré au concile de Constance. L'église resta celle des hussites jusqu'en 1620, date à laquelle la ligue catholique gagna la bataille de la Montagne Blanche contre les réformateurs. Les catholiques supprimèrent la liberté de culte et remplacèrent les statues et le calice devant l'église, symbole des Hussites, par une statue de Sainte Marie. L'église se caractérise par ses deux hautes tours (80 m) ornées de nombreuses flèches ; extérieurement elle a gardé ses caractéristiques initiales, alors que l'intérieur a été transformé dans le style baroque après un effondrement de la voûte du à la foudre, en 1626. Elle contient le tombeau de l'astronome danois Tycho Brahé mort en 1601.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Notre dame de týn (chrám panny marie pred týnem)