Hôtel carnavalet

Histoire de Hôtel carnavalet à Paris

C’est aux multiples démolitions du second Empire que l’on doit les collections du Musée Carnavalet, situé au cœur du Marais. Le Baron Haussmann lui-même eut l’idée consacrer un musée à l’histoire d’un Paris qui était en train de disparaître. Armez-vous de courage car, dans les deux hôtels particuliers qui composent le Musée Carnavalet, c’est plus de cent salles que vous pouvez découvrir. Construit en 1544 par l’architecte Pierre Lescot pour Jacques de Lignerie, l’hôtel Carnavalet, de style Renaissance, passe en 1578 à la veuve de François Kernevenoy dont le nom breton est francisé en Carnavalet. Entre 1655 et 1661, l’hôtel est modifié par François Mansart. Madame de Sévigné, qui y recevait le « tout Paris », y habita jusqu’à sa mort en 1696. Sous la Révolution jusqu’en 1830, il abritera l’Ecole des Ponts et Chaussées. La bibliothèque est composée de 80 000 volumes et 600 manuscrits, dont la majeure partie a trait à l’histoire de Paris. On y conserve surtout, en très grand nombre, des tableaux, gravures, faïences, médailles, se rapportant à l’époque révolutionnaire. Dans l’hôtel Le Pelletier de Saint-Fargeau qui est associé aujourd’hui à l’hôtel Carnavalet, l’orangerie est la seule du XVIIè siècle subsistant de nos jours, avec celle de l’hôtel de Sully. C’est un véritable voyage dans le temps. Un tout peu d’imagination et vous apercevrez Madame de Sévigné penchée sur son bureau laqué chinois en train d’écrire les derniers potins parisiens à sa fille partie vivre en province. Où bien, entre son lit et sa table couverte de plumes, Marcel Proust lèvera peut-être les yeux pour vous regarder passer.

Faits historiques
Construit en 1544 par l'architecte Pierre Lescot pour Jacques de Lignerie, premier président du Parlement de Paris, cet hôtel de style Renaissance passe en 1578 à Françoise de la Baume, veuve de François Kernevenoy dont le nom breton est francisé en Carnavalet. Entre 1655 et 1661, il est modifié par François Mansart qui construit une nouvelle façade et élève d'un étage les 3 côtés, avant d'être habité par Madame de Sévigné, qui y reçoit le « tout Paris ». Sous la Révolution jusqu'en 1830, il abritera l'Ecole des Ponts et Chaussées, puis 2 pensionnats de garçons pour finalement être racheté en 1866 par la Ville de Paris pour en faire le Musée Carnavalet d'histoire de la Ville. La bibliothèque a 80000 volumes et 600 manuscrits, dont la majeure partie a trait à l'histoire de Paris, ainsi que le Musée. On y conserve surtout en très grand nombre des tableaux, gravures, faïences, médailles, se rapportant à l'époque révolutionnaire.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Hôtel carnavalet