Guimet - musée national des arts asiatiques

Histoire de Guimet - musée national des arts asiatiques à Paris

Emile Guimet fit construire son musée à Paris en 1889, à l’image de celui qu’il avait ouvert à Lyon. Fils d’industriel et fortuné il avait déjà parcouru le monde dans l’étude des religions les plus lointaines. Ainsi, il visita douze sectes bouddhiques et expose à son retour de nombreux objets traditionnellement utilisés pour les cérémonies. Vêtement, brûle-parfum, gong, autel, encensoirs tout est là. Deux moines, qui n’avaient pas rencontré depuis longtemps tous ces trésors, vont l’amener à réaliser ces cérémonies très particulières. Georges Clemenceau y sera au premier rang. Enrichi par de nombreux donateurs, le musée Guimet présente le plus riche panorama des arts d’Asie en Occident. Né de cet engouement général pour l’art exotique de la fin du XIXe siècle, dans cette période où les nombreuses expéditions en Extrême-Orient allaient de pair avec la conquête coloniale. Un espace ouvert et lumineux présente des collections millénaires de l’Inde au Japon, de la Chine à l’Indonésie trésors de la route de soie, bouddhas d’Angkor, estampes japonaises… Par ses grandes expositions, ses ateliers, ses contes pour enfant, ses films, ses concerts, spectacles de théâtre le musée est un lieu remarquable d’ouverture aux religions et aux civilisations d’Asie. En fin de visite, vous pourrez trouver « harmonie, respect, pureté, sérénité » dans l’exceptionnel pavillon de thé du jardin japonais de l’hôtel d’Heidelbach, tout proche.

Faits historiques
Conçu par Emile Guimet en 1889, le musée Guimet présente le plus riche panorama des arts d'Asie en Occident, né de cet engouement général pour l'art exotique de la fin du XIXe siècle , où les nombreuses expéditions en Extrême-Orient allaient de pair avec la conquête coloniale. Un espace ouvert et lumineux présente des collections millénaires de l'Inde au Japon, de la Chine à l'Indonésie : trésors de la route de soie, bouddhas d'Angkor, estampes japonaises. Par ses grandes expositions, ses ateliers, ses contes pour enfant, ses films, des concerts, des spectacles de théâtre en font un lieu remarquables d'ouverture aux religions et aux civilisations d'Asie. A quelques mètres du musée, le Panthéon bouddhique, qui abrite un jardin japonais et un pavillon de thé, offre une halte paisible et privilégiée entre le Trocadéro et les Champs-Elysées.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Guimet - musée national des arts asiatiques